FAQ

Questions fréquentes

Une coopérative est une entreprise avec un modèle économique et social de gouvernance différent.

Au cœur du modèle : l’entraide, l’auto-responsabilité, la démocratie, l’équité, la solidarité.

Les coopératives sont attachées à la préservation d’un savoir-faire, d’un produit, d’une profession…

Elles ont du sens car ce sont des « sociétés de personnes » avant d’être des « sociétés de profit ».

L’objectif est de proposer une alternative aux supermarchés classiques pour créer un système alimentaire plus humain et changer le monde à notre échelle.

C’est un modèle qui ne suit pas la logique économique classique :

L’objectif n’est pas de maximiser la rentabilité et d’en faire profiter des actionnaires, mais de rendre accessible à tou.te.s une alimentation de qualité et des produits issus d’une économie durable.

Les 4 porteu.r.se.s de projet sont Vincent, Johana, Pierre et Françoise.

4 citoyen.ne.s engagé.e.s.

2 hommes 2 femmes qui ont des expériences professionnelles diverses et variées dans la finance, l’informatique, les médias, l’entreprenariat, la nutrition, l’alimentation durable, l’enseignement, le commerce international et même la chanson.

À eux 4, il.elle.s sont impliqué.e.s dans une quinzaine de projets citoyens de transition, de mobilité active, de lutte contre le gaspillage alimentaire, le Zéro Déchet, le compostage,  les quartiers durables, l’agriculture urbaine, etc.

3 d’entre-eux sont coopérat.eur.rice.s à la BeesCoop, le premier supermarché coopératif de la capitale de Belgique.

La coopérative fonctionne selon le principe une personne = une voix

Toutes les décisions sont prises collectivement et le fonctionnement de la coopérative est totalement transparent.

La gouvernance se fait sous formes de comités de gestion et d’une assemblée générale annuelle où chacun.e peut faire des propositions, participer aux décisions (fonctionnement, choix des produits, etc…) et voter.

Les bénéfices engendrés sont réinvestis dans la coopérative pour pérenniser le projet et rémunérer les quelques employés. Ils peuvent également servir à diminuer les marges sur les produits.

Chaque coopérateur consacre 3 heures toutes les 4 semaines à la coopérative.

Ses tâches seront diverses : présence en caisse, réception de commande, mise en rayon, inventaire, découpe fromage, …

Les shift (ou équipes) sont planifiés tout au long de la journée : depuis la préparation du magasin pour l’ouverture, tôt le matin à la phase de nettoyage du magasin tard le soir aussi bien en semaine que le week-end.

C’est précisément le fait que le travail est effectué par chacun.e des membres qui permet de diminuer certains coûts.

Notre ambition est d’être un one-stop shopping

On y trouve tout ce qui est dans un supermarché “classique” : des produits alimentaires et non alimentaires, des produits frais, du pain, mais aussi des produits d’hygiène et d’entretien.

L’idée est de permettre aux coopérateurs de venir faire leurs courses au Pédalo, sans avoir besoin d’aller ailleurs.

Une attention particulière est portée aux produits en vrac, aux produits bio, locaux et respectueux de l’environnement et de l’humain.

Le Pédalo veut proposer une alimentation durable en favorisant les producteurs locaux et/ou biologiques.

Un étiquettage didactique apposé près des produits a pour objectif d’être claire et intuitive pour donner le plus d’informations possibles sur l’origine de ceux-ci et leur mode de production et de rémunération du producteur.

Ce système permettra aux coopérateurs de faire leurs choix d’achats en toute connaissance de cause.

Rien de plus simple : remplissez ce formulaire et nous vous recontacterons très rapidement

Rejoignez-nous sur les réseaux